La méthode ALEAS

Aléas est un centre de Neuroréhabilitation globale basée sur la physiothérapie. La thérapie physique stimule la neurogénèse, améliore la fonction cognitive et la neuroplasticité du cerveau. La neuroplasticité est la capacité du cerveau à créer de nouvelles connexions neuronales pouvant ainsi s’adapter et compenser les lésions et altérations structurales ou physiologiques. Par un travail de stimulation et à travers le mouvement, nous pouvons parvenir à des changements dans le cerveau qui aident le patient à améliorer et à développer de nouvelles compétences. L’objectif d’Aléas est d'améliorer et de fournir à nos patients de nouvelles stratégies de mouvement pour obtenir une plus grande autonomie. A travers les différents outils de physiothérapie, nous tentons d'obtenir une plus grande fluidité des mouvements, de rectifier les mauvaises habitudes et postures, tout en préservant les structures.

 

Pourquoi Aléas ?
Plus la rééducation du patient se fait jeune, plus la capacité à créer de nouvelles connexions dans le cerveau est importante. Ainsi, cette rééducation neurologique, pour la rendre la plus efficace possible, doit être débutée le plus tôt possible parce que le cerveau est capable d'acquérir des compétences qui, en raison de lésions neurologiques, n’ont pas été développées de façon innée. L'objectif principal est de rétablir, de réduire et/ou de compenser les changements résultant des lésions dans le cerveau du patient. La thérapie permet d’ancrer un processus d'apprentissage et d'adaptation liés aux limites physiques et/ou cognitives.
 

Pour quelles pathologies est-ce adaptées?
- Maladies génétiques
- Souffrances du foetus (hypoxie, anoxie)
- Prématurité
- Tretraplégie spastique
- Dystonies
- Troubles neurologiques dus à des vaccins
- Syndromes (Down, Mowat Wilson, Rett ...)

 

Quelles sont les ateliers?

• Travail au sol : il s’agit de l'un des ateliers les plus importants. A travers le sol, il est possible de travailler de nombreux aspects pouvant aider à acquérir de nouvelles habitudes de déplacement qui seront utiles plus tard dans d'autres stades de développement, tels que la verticalisation et de la marche.
- Travail des appuis
- Travail de dissociation
- Travail d’étirements
- Transferts
- Travail d'acquisition de grands mouvements de développement
- Correction posturale

     

• Travail en verticalisation statique : une deuxième phase dans laquelle l'enfant doit travailler ses jambes indépendamment du tronc ou de la tête. Dans cet atelier, le patient travaille la prise de conscience corporelle de ses membres inférieurs (des hanches jusqu’aux pieds) et nous lui donnons un appui correct pour une bonne formation.

Les objectifs à atteindre dans cet atelier sont : le travail basé sur les jambes de façon indépendante des autres membres, le travail de soutien, le travail d'équilibre et la correction corporelle de verticalisation. (Photos réalisés par le photographe Alejandro Fernández - www.theybok.com)

     

• "Pas à pas" Rééducation de la marche : Cet atelier a pour but d’initier les patients à la marche, avec la meilleure correction possible. A cet atelier, le centre introduira peu à peu d'autres modalités d'apprentissage comme Le tapis roulant, le déambulateur et la marche libre corrigée

  

• Thérapie manuelle : C’est une branche de la physiothérapie dans laquelle nous travaillons la structure et les dysfonctionnements viscéraux et systématiques qui peuvent influer l'apprentissage, le développement et de la progression du patient au niveau moteur. C’est un atelier qui est préconisé deux fois par semaine pour permettre de rendre les structures corporelles aptes au travail intensif. Les aspects qui peuvent être travaillés:
- Travail crânien
- Travail viscéral
- Travail du périnée
- Travail des articulations
- Travail neuronal

  

• Ponction sèche : les patients souffrant de problèmes neurologiques ont une fréquence plus élevée à avoir des points de tension myofascial, avec un traitement conservateur, invasive de ces points nous obtenons une diminution de la tension musculaire et améliore le contrôle des muscles à travailler avec la plus grande capacité d’étirement.

Cet atelier n’est pas obligatoire, il est réalisé uniquement en cas de nécessité et sous la condition que les parents, les patients et/ou les soignants sont d’accord à faire l’atelier.

Ces stages sont destinés aux patients qui vivent loin de notre centre et ne peuvent se déplacer avec la fréquence requise. Avant d’entamer les phases de rééducation des patients, le centre préconise une évaluation de façon à planifier les aspects qui devront être travaillés. Selon notre expérience clinique, afin d’obtenir des résultats optimaux, ces stages intensifs sont composés de 18 heures par semaine réparties de la manière suivante : 15h de Physiothérapie, 2h de Thérapie manuelle, 1h de conclusion et d’évaluation de la semaine de travail passée

Evénements à venir

Dons

Livre d'or

  • Dernier message :

  • C'est une très belle association, une équipe sympas adorable , Nathan un vrai p'tit Ange

    par Christophe Morda
  • Aller sur le livre d'or →